• Home
  • Emploi
  • Emploi en viticulture : un domaine florissant
Emploi

Emploi en viticulture : un domaine florissant

Êtes-vous passionné par le métier du vin ? Pourquoi ne pas vous lancer ?Dans ce secteur, vous ne risquerez pas de vite vous ennuyer. Ce métier passionnant offre l’avantage d’être au contact de délicieux produits et de partager des moments incroyables avec toute une équipe. Si l’envie de découvrir le poste qui vous sied le mieux dans ce secteur vous démange, voici sans attendre tout ce qu’il faut savoir pour une carrière réussie.

Les métiers les plus convoités dans la filière vitivinicole

Le vin étant un produit phare de notre patrimoine français, c’est un secteur à part entière qui existe depuis plusieurs générations. S’inscrivant dans l’emploi agroalimentaire, la viniculture reste un secteur stable, pouvant créer des carrières d’avenir. En général, la marque s’occupe de la culture, en passant par la transformation, jusqu’à la commercialisation de leur liqueur.

Cette chaîne crée différentes professions en France et à l’international. Pour mieux vous orienter, le site puissance cap met à votre disposition toutes les informations nécessaires pour votre insertion dans le domaine liquoreux. Ce site de recrutement par approche est dirigé par des pointures en ce qui concerne ce spiritueux.

Tout un processus se cache derrière une bouteille de millésime. Il ne suffit pas de fermenter un bon raisin pour obtenir un précieux nectar digne d’un bon viticulteur. En général, les postes phares dans un vignoble sont les suivants :

  1. Les emplois au niveau de la production : qui regroupe les œnologues, les maîtres de chai, le vigneron, le chef de culture, l’ouvrier viticole, le caviste et le tonnelier.
  2. Les acteurs en contact direct avec les clients : on y retrouve le sommelier, le commerçant, le distributeur, le négociant, l’importateur, le guide oenotouristique et enfin, l’ambassadeur de la marque.
  3. Les métiers au cœur de la commercialisation : composés de différents responsables des départements tels que le management, l’évènementiel, le RSE, le marketing, et les achats.
  4. Les chargés de recherche.

La filière vinicole est dite « traditionnelle ». Cependant, elle s’est considérablement modernisée avec l’avènement de la technologie. Actuellement, elle propose des postes à pourvoir pour la nouvelle génération, autant dans le numérique que dans la commercialisation.

Les formations nécessaires pour devenir un professionnel

Il ne suffit pas d’aimer un délicieux cépage pour se décerner fin goûteur de vin. De plus, les professions viticoles demandent un savoir-faire unique et des connaissances qui ne s’acquièrent qu’après des formations spécifiques.

Les amoureux de l’odeur enivrante d’une liqueur, ou ceux qui sont passionnés de l’activité dans un vigneron ont actuellement la chance de suivre des formations dans des écoles en œnologie. Une grande variété d’établissements prestigieux propose des cours présentiels (ou en ligne selon le département), en vue d’obtenir des diplômes et certificats.

En ce qui concerne les formations de la production, des stages et pratiques sur terrains sont indispensables. Ainsi, les élèves doivent mettre leur main dans la glaise, malgré les enseignements scientifiques et techniques déjà dispensés.

A lire aussi

Quelles sont les compétences d’un conseiller clientèle pour votre centre d’appel?

Oscar

Les avantages du métier de professionnel en référencement

Laurent

5 critères essentiels pour bien choisir son agence de référencement naturel SEO !

Laurent

Recrutement : conseils pour débusquer les candidats de valeur

sophie

Les nouveaux métiers

Franck

Monter son cabinet d’expert comptable ou travailler en indépendant

Claude

Les démarches à suivre pour demander réparation en cas de négligence et erreur médicale

sophie

Les enjeux du recrutement de cadres

sophie

La rupture conventionnelle du contrat de travail

Nathalie